read in english

 

Ressources


Air University Press Logo
600 Chennault Circle, Bldg 1405, Rm. 171D
Maxwell AFB, AL 36112

Air & Space Power Journal

Instructions aux auteurs

Nous invitons les chercheurs, les universitaires, les décideurs, les praticiens et les observateurs éclairés à soumettre des articles sur des sujets tels que les questions stratégiques et de sécurité, les relations internationales, les relations civilo-militaires, le leadership, l’éthique et la morale, les femmes dans la société, l'économie, la démocratie, le terrorisme, les droits humains, etc. Les articles doivent mener des théories et des concepts existants vers une nouvelle direction ou apporter une nouvelle perspective à la littérature actuelle.

Il n’y a pas de liste préétablie des sujets à traiter et pas de restriction à priori quant aux œuvres, aux expériences et aux réflexions à mettre en lumière dans un manuscrit. Les limites que nous nous donnons tiennent à la politique éditoriale de la revue. Les articles publiés sont en étroite relation avec les grands axes de travail de la revue cités dans le premier paragraphe.

Les textes proposés peuvent être rédigés en français ou en anglais.

1. Soumission des textes

Les propositions d’articles doivent être envoyées par voie électronique en pièce jointe au format .doc à l'éditeur. Une confirmation est retournée à l’auteur dès réception et ouverture du fichier.

Veuillez évitez toute présentation particulière sous Word qui ne fera que compliquer le travail de mise en maquette (ne mettez ni texte centré, ni gras, ni souligné ; ne changez pas de format de page, de tabulation, ou de police en cours de texte). La rédaction d’ASPJ–A&F se charge de l’harmonisation du texte en fonction de la maquette de la revue et des styles de celle-ci.

Les auteurs sont invités à suggérer deux évaluateurs potentiels. L’auteur ne doit être lié par aucun lien de collaboration, depuis les cinq dernières années, avec les personnes suggérées. Préciser pour chacune des personnes : le nom, l’adresse de courriel, la fonction, l’appartenance institutionnelle et les coordonnées complètes si disponibles. La rédaction se réserve le droit de faire appel ou non aux évaluateurs suggérés.

L’auteur garantit que son article est inédit, exception faite des extraits empruntés à d’autres œuvres ou illustrations pour lesquels les autorisations de reproduction ont été obtenues.

L’auteur confirme par ailleurs que son texte ne viole aucun droit d’auteur, ni celui d’aucune personne et qu’il ne contient aucune matière scandaleuse, diffamatoire ou confidentielle susceptible d’enfreindre la loi. L’auteur s’engage à tenir les membres du comité éditorial indemne de tous frais, dommages ou autres, découlant de poursuites à ce sujet.

Compte tenu des caractéristiques de la revue, il est convenu que l'éditeur pourra apporter des aménagements à la contribution de l’auteur, sous réserve que ceux-ci lui soient soumis et qu’ils aient son accord.

2. Processus de rédaction

Les manuscrits peuvent être soumis à un examen anonyme par des pairs et seront évalués sur la base de leur créativité, de la qualité de l’érudition et de sa contribution à l’avancement de la compréhension du sujet traité. À tout moment dans le processus d’examen d’un article, il peut être accepté pour publication, renvoyé pour révision, ou rejeté. L'éditeur détermine le règlement définitif de toute soumission. Les articles acceptés pour publication sont prévues pour un ASPJ–A&F édition spécifique ou mis en réserve pour une utilisation dans une édition ultérieure. Si une révision est invitée, l'auteur doit soumettre le manuscrit révisé dans les trois semaines qui suivent. Sinon, les révisions peuvent être traitées comme de nouvelles soumissions et envoyés pour une évaluation plus poussée par de nouveaux arbitres à moins qu'une prolongation de la période de révision a été convenu avec l'éditeur.

La décision finale est prise par l'éditeur d’ASPJ-A&F basée sur les informations obtenues par le biais du processus d’examen.

L'éditeur respecte la paternité de l’auteur de l’œuvre, la non-commercialisation et la non-modification sans autorisation préalable.

Note importante

- L’équipe de rédaction se réserve le droit de suggérer toutes corrections et/ou modifications qu'elle juge utiles.

- Des corrections linguistiques et grammaticales pourront être apportées par l’équipe de rédaction. Les corrections seront soumises à l’auteur qui donnera son approbation à la publication de la version révisée.

- Les articles contenant un nombre important d’imprécisions de style, de fautes grammaticales ou d’orthographe seront systématiquement rejetés.

- Chaque article soumis à la revue est évalué de façon externe et anonyme (les évaluateurs n’ont pas connaissance du nom de l’auteur de l’article, tout comme l’auteur ne connaît pas l’identité de ses évaluateurs). Ce processus de Peer Review permet de faire expertiser chaque article de manière rigoureuse par des spécialistes des problématiques traitées.

Délai d’exécution

L'éditeur d’ASPJ-A&F met tout en œuvre pour traiter les manuscrits aussi rapidement que possible. En règle générale, un délai de trois mois s’écoule entre la date de présentation à la décision de publication. Parfois, le processus prendra plus de temps ; dans certains cas, cependant, et si les ressources humaines le permettent, l’éditeur peut prendre une décision plus rapidement.

3. Présentation des articles

Les manuscrits soumis à la revue ASPJ–A&F doivent être présentés selon les règles énoncées dans ce document.

a) Articles

Les articles doivent être concis, simple et bien structuré, comprenant une introduction, un énoncé de problème ou d’une thèse, une analyse du problème ou de la thèse, une solution ou une recommandation, et une conclusion. La voix active devrait prédominer et vous devez éviter l’utilisation excessive de jargon et d’un langage de spécialité car cela réduit la clarté du texte.

Longueur

Les articles doivent comprendre entre 3.000 et 6.000 mots, espaces compris, incluant les références bibliographiques. Il est possible d’intégrer des tableaux, images, etc. (Voir Travaux, figures, etc. ci-dessous).

Titres

Les titres doivent attirer l’attention du lecteur plutôt que de servir comme un résumé ou un aperçu de l’article. Ils ne doivent pas dépasser dix mots. Vous pouvez également proposer un titre courant de trois à quatre mots.

Biographie

Joignez une biographie très succincte avec votre institution de rattachement, vos thèmes de recherches, des projets en cours et vos dernières et/ou principales publications. Celle-ci figurera en première page de votre article dans la version papier et à terme sur notre site Internet. Il est donc inutile que vous vous présentiez, même rapidement en début d’article ou en note. N’oubliez pas votre adresse, les numéros de téléphone auxquels nous pouvons vous joindre ainsi que votre adresse électronique (ces informations ne seront pas conservées dans les bases de la Rédaction).

Sommaire

Un sommaire est obligatoire pour tous les manuscrits soumis. Il doit être facilement compréhensible par tous les lecteurs de la revue et ne doit pas dépasser 150 mots. Il doit décrire succinctement la question de la recherche traitée, l’approche analytique et les principales conclusions du manuscrit. Les références et les citations d’autres travaux ne devraient pas être inclus dans le résumé.

Mots-clés

Une liste dans l’ordre alphabétique ne dépassant pas dix mots, ou des phrases courtes, à l’exclusion des mots utilisés dans le titre. Ces mots-clés doivent être choisis avec soin afin de refléter le contenu précis du document.

Format

Les manuscrits doivent être préparés en utilisant Microsoft Word.

b) Guide de style

Abréviations

Elles doivent être utilisées dans les notes, jamais dans le texte.

Accents

Accentuer même les majuscules.

Adresses électroniques

• Si le protocole de l’adresse Internet est http://, ne pas l’indiquer. Conserver cependant www :
www.euroinfo.hu/index.htm

• Conserver http:// s’il n’y a pas de www dans l’adresse électronique :
http://europa.eu.int/

Les protocoles autres que http:// doivent être écrits intégralement :
ftp://ftp.ssb.no/pub/publikasjoner/dp284.pdf

Si vous citez un site Internet, il est également utile de préciser la date à laquelle vous l’avez consulté.
UK Government Department for Education and Skills, 2003, site Internet de SureStart, www.surestart.gov.uk, consulté le 12 septembre 2003

Appel de note

L’appel de note marque l’emplacement d’une note, d’un commentaire, d'une citation, etc.
- Les notes doivent être en fin d’article, en numérotation continue d’un bout à l’autre de l’article.
- L’appel de note se fait à l’aide de chiffres arabes en exposant, exemple9.
- L’appel de note précède la ponctuation basse (. , ; :) et suit la ponctuation haute (? ! " ' »).
- Ne pas laisser d’espace entre l’appel de note et le caractère qui le précède.

Césure des mots

La césure d’un mot se marque avec un tiret. Les mots simples sont coupés syllabe par syllabe
ta-ble, mai-son.
Pour les mots complexes, il faut tenir compte de l’étymologie (atmo-sphère). Il faut éviter :
- les coupures sur plus de trois lignes successives ;
- les coupures isolant une seule lettre ;
- de couper le dernier mot d’une page impaire ;
- de couper les sigles ;
- de couper un appel de note.
On ne césure jamais sur :
- les abréviations et les titres ;
- les initiales des prénoms et les particules ;
- les nombres décimaux ;
- après l’apostrophe.


Chiffre et nombre

Chiffres romains

On écrit généralement en chiffres romains :
- les fascicules
les fascicules XX à XXIV... ;
- les parties d’un volume (livres)
le livre XII... ;
- les parties et les sections d’un ouvrage ;
- les pièces justificatives et les documents ;
- les planches (illustration) ;
- les appendices joints à un ouvrage ;
- les évangiles ;
- les tomes ou les volumes ;
- les actes et scènes des pièces de théâtre ;
- les années dans le calendrier républicain ;
- les arrondissements d’une ville ;
- les conciles ;
- les dynasties et les régimes
la XXe dynastie. La IIIe république ;
- les millénaires ;
- les numéraux après un nom propre
Louis XIV ;
- les siècles ;
- les couplets, chants, et chapitres ;
- les sonnets, les stances et les strophes.

On compose en lettres :

- les nombres inférieurs à 10 :
ce document comprend trois parties. Il y a quatre ans et deux mois, avait lieu...
- les nombre employés comme substantifs :
entrer en sixième
- les fractions d’heures suivant les mots midi et minuit :
midi vingt, minuit dix-sept
- certaines expressions :
les années soixante, la guerre de Trente ans

Chiffres composés

- dix-huit, quatre-vingt-dix-sept, vingt et un
- cent vingt-deux, trois cent trente et un
- mille neuf cent quatre-vingt-seize
- quatre-vingts mais quatre-vingt-un
- trois cents mais trois cent dix ou sept cent mille

Nombres

En général, écrire en toutes lettres :
- tous les nombres en début de phrase
- tous les nombres de un à dix, sauf lorsqu’ils sont suivis :
– d’un symbole ou d’une unité de compte (3 pourcent, 4 euros) ;
– de « million », « milliard », etc. (4 millions, 1 milliard).

Lorsqu’il y a des nombres inférieurs à dix et des nombres supérieurs à dix dans la même phrase, écrire tous ces nombres en chiffres arabes.
Ont participé à la réunion 12 pays membres et 3 pays non membres.

Arrondir dans les textes les nombres élevés. Écrire million(s) et milliard(s) en toutes lettres
1.2 milliard, et non 1.198.650.000.

Nombres en lettres

Il est d’usage d’écrire les nombres en lettres lorsqu’ils apparaissent dans un texte non technique :
Nous étions vingt-trois invités.
Écrire avec un trait d’union les nombres de 17 à 99, sauf dans les expressions et un, et onze :
cent dix-huit, mille cent soixante et onze, vingt et un, vingt-quatre
Ne pas mettre de trait d’union dans les fractions. Les écrire de préférence en lettres
deux tiers, trois quarts ;
S’il y a beaucoup de fractions dans le texte, utiliser les chiffres pour faciliter la lecture.
Quatre-vingt, cent et mille
Quatre-vingt s’accorde en nombre lorsqu’il est suivi :
d’un nom : quatre-vingts enfants
de milliers, millions, milliards : quatre-vingts millions de cacahouètes
Quatre-vingt ne s’accorde pas en nombre lorsqu’il est suivi :
de mille : quatre-vingt mille francs
d’un autre nombre : quatre-vingt-deux euros
Cent s’accorde en nombre lorsqu’il est multiplié par le nombre qui le précède et suivi :
d’un nom : huit cents dollars, mais mille cent euros
de milliers, millions, milliards : trois cents millions de dollars
Cent ne s’accorde pas en nombre lorsqu’il est suivi :
de mille : quatre cent mille francs
d’un autre nombre : cent vingt-deux euros
Mille est toujours invariable.

Fractions décimales

Toujours écrire en chiffres arabes les nombres comportant des fractions décimales.
Chaque famille a en moyenne 2.4 enfants.
Le taux d’inflation annuel a atteint 5.8 pourcent.
Toujours séparer les dixièmes des unités par un point, et jamais par une virgule. Pour les fractions inférieures à un, toujours écrire le zéro :
0.45, et non .45.
Note : Toute fraction décimale supérieure ou égale à 2.0 devient plurielle.
1.5 point, 2.0 points, 2.5 points.

Fractions non décimales

On les écrit en général en toutes lettres.
Les trois quarts des députés ont voté cette loi.
La résolution a été adoptée à la majorité des deux tiers.
Deux ans et demi se sont écoulés avant que le projet soit mené à son terme.
Les sept huitièmes du territoire sont inhabités.

Citations

Elles doivent correspondre exactement au texte original. L'auteur est responsable de leur exactitude. Si elles sont courtes (1 à 3 lignes), elles seront données dans le texte, en romain, entre guillemets. Si elles sont longues (plus de 3 ou 4 lignes), elles seront sorties du texte, indiquées par un retrait à gauche, un espace avant et un espace après, sans guillemets.

Les interventions de l’auteur dans le texte d’une citation (suppressions, adjonctions ou remplacements de mots ou de lettres) seront indiquées entre crochets :
- coupures de texte : [.] ;
- modifications : pren[aient] ;
- commentaires : [il est ici question du Monde] ou [nous soulignons].

Ne pas oublier la ponctuation, avant ou après la coupure.

Les citations en langue étrangère doivent être traduites en français dans le texte (et, dans la mesure du possible, l’original donné éventuellement en note). Elles doivent être mises en italiques.

Omettre une partie de la citation : lorsqu’une citation est trop longue ou encore qu’une partie de cette citation n’est pas utile pour ce que l’on veut démontrer, on peut tout simplement laisser de côté la partie superflue. On utilise les points de suspension entre crochets […] pour remplacer la partie retranchée de la citation.

Crochets

En principe, l’usage des crochets est réservé à la personne qui commente ou présente un texte dont elle n’est pas l’auteur.
Il [le Premier ministre] est considéré comme le pire candidat par une partie de la droite.
L’auteur peut se servir des crochets pour :
- indiquer un sous-titre, mettre un texte en réserve,
- signaler un vers qui ne tient pas sur toute la ligne.
Les crochets servent d’autre part à isoler la notation phonétique des mots (hiatus [jatys]), et à encadrer les références d’un texte officiel. Ils signalent, lorsqu’ils encadrent trois points de suspension [...] une coupure dans le texte ou une partie manquante.

Parfois, les crochets servent à isoler une partie de texte lui-même placé entre parenthèses, mais il vaut mieux, dans ce cas, utiliser les tirets. Les crochets sont surtout utilisés pour signaler au lecteur tout ce qui n’est pas de l’auteur lui-même.

Crochets et ponctuation

1. Fragment de phrase : les crochets ne sont jamais précédés de la virgule, du point-virgule ou du deux-points. Ils peuvent par contre être précédés par un point d’interrogation ou d’exclamation, par des points de suspension et par le point abréviatif. Ceux-ci peuvent être inclus dans les crochets sans exclure la ponctuation qui vient immédiatement après.
Il travaille à son dernier livre [il faut l’espérer!].

2. Phrase entière : si le contenu entre crochets forme une phrase entière on met une majuscule à la première lettre et la ponctuation finale se place à l’intérieur des crochets, sans redoublement. Dans ce cas, si la phrase entre crochets vient après une phrase complète celle-ci garde sa ponctuation finale avant le crochet ouvrant.

Espace et crochets

espace obligatoire - crochet ouvrant - pas d’espace
pas d’espace - crochet fermant - espace obligatoire.

Gras

Réserver son utilisation aux titres et aux sous-titres ainsi que pour certains mots à mettre en évidence.

Guillemets

- Les guillemets de premier niveau, à utiliser en priorité, sont les guillemets français (en chevrons) : « », avec espace insécable après le guillemet ouvrant et avant le guillemet fermant ;
- les guillemets anglais ne seront utilisés qu’au second niveau, à l’intérieur des précédents : « Vous avez dit "bizarre" ? »
- n’utiliser les guillemets que pour préciser le sens des mots mentionnés ; pas de guillemets d’atténuation ou de modalisation.

Indications chiffrées

- Dates, pages : écrire 1995-1998 (et non 1995-98) et pp. 141-149 (et non 141-9) ;
- siècles en chiffres romains : XIXe siècle ;
- républiques en toutes lettres : Troisième République, Quatrième République ;
- numéros des universités en chiffres arabes : Montpellier 3, Paris 12.

Italiques

Ils seront utilisés :
- pour faire ressortir des mots ou groupes de mots dans le corps du texte, notamment ceux qui font l’objet d’une analyse dans l’article (ne jamais utiliser le gras ou le soulignement) ;
- pour les titres d’ouvrages, journaux, magazines, films, tableaux. (selon les normes typographiques en usage) ; les titres d’articles ou de chapitres de tout texte tiré d’un volume sont en romain et entre guillemets ; si un titre apparait dans un autre titre : italique pour le premier titre, guillemets pour le second ;
- pour les abréviations et expressions latines : sic, sq., in, id., ibid., op. cit., et al., i. e. Toutefois, laisser en romain : cf., a priori, a posteriori, a fortiori, a contrario ; préférer voir à cf. (qui signifie « comparer ») ;
- pour tout terme ou locution d’origine étrangère non lexicalisé.

Majuscules

Le français fait un usage modéré des majuscules, contrairement à d’autres langues. Ne pas les utiliser pour mettre un mot en valeur (préférer les italiques, ou en second choix les guillemets).
Quelques exemples :

Noms géographiques

Les règles et conventions ci-dessous ne considèrent que les cas les plus fréquents.
1. Nom géographique seul : majuscule. Qu’il soit nom propre par nature ou par occasion.
la France
2. Nom commun géographique (baie, cap, golfe, etc.) précisé par un adjectif ou un nom propre : le nom commun est en minuscule, l’adjectif ou le nom propre en majuscule.
la baie des Anges, le cap Vert, le golfe du Lion
Exceptions : le Bassin parisien, le Massif central.
3. Nom commun géographique composé avec un nom propre ou un adjectif : s’ils servent de dénomination à un autre nom commun, ils prennent tous deux la majuscule.
les îles du Cap-Vert mais le cap Vert.
Le massif du Mont-Blanc mais le mont Blanc.
4. Nom propre accompagné d’un adjectif qui précise et distingue son acception (topographie, langue, orientation, etc.) : l’adjectif s’écrit en minuscule. l’Asie centrale, la Gaule cisalpine.
5. Nom propre accompagné d’un adjectif qui définit une région, une contrée ou un ensemble (physique, économique ou humain) : les deux mots s’écrivent en majuscule et sont souvent liés par un trait d’union.
Comparez :
la basse Seine = le cours inférieur du fleuve ;
la Basse-Seine = le complexe économique.

Points cardinaux

Les points cardinaux « nord, sud, est, ouest » et les mots décrivant des directions, des orientations géographiques ou des régions « midi, centre, occident, couchant, levant, etc. » s’écrivent avec une majuscule lorsque, employés sans complément de lieu, ils désignent des régions, des pays ou, par métonymie, leurs habitants :
il vient de l’Ouest
le Sud Algérien
la côte du Levant
les départements de l'Ouest
etc.
Il en va de même pour ceux qui ont une fonction de nom propre.
La mer du Nord. La gare de l’Est
Lorsqu’ils sont employés en tant que noms mais qu’ils désignent une direction, une orientation (la plupart du temps comme compléments), ils s’écrivent en minuscule:
le vent d’est
avancer vers le sud
l’aube à l'orient
en direction du nord-est
etc.
Ils s’écrivent également avec des minuscules lorsqu’ils ont un emploi adjectival (à l’exception des noms ayant une fonction de nom propre le pôle Nord, le pôle Sud).
L’axe nord-sud
le pacifique sud
l’union centrale
la frontière nord
etc.

Mention des noms d’auteurs dans le corps du texte

- en romain minuscule (sauf initiales) ;
- première occurrence : prénom et noms complets ;
- occurrences suivantes : nom.

Mots étrangers

En principe, il faut écrire en italique les mots, les expressions ou les citations d’une langue étrangère. Si ce mot ou ces expressions sont traduits, il convient de les écrire en caractère normal mais entre parenthèses ou entre guillemets. Les guillemets sont obligatoires si l’expression en langue étrangère forme une citation. De très nombreux termes étrangers sont passés dans l’usage français et ne s’écrivent pas en italique : conquistador, condottiere, match, etc. Les noms de sociétés et organismes étrangers ne s’écrivent pas en italique.

Notes

Les auteurs doivent accorder une attention particulière à la précision et à la présentation correcte des notes. Les notes dans le texte et les notes en bas de page ne sont pas acceptables. Les notes doivent être placées en fin de document en numérotation continue. Il devrait inclure uniquement les références citées dans le texte.

Essayez de réduire au maximum le nombre de notes et surtout leur longueur. Une note démesurément longue n’est souvent pas lue, ou complique une notion au lieu de l’éclaircir.

Points de suspension

- Indiquent une suspension dans l’expression d’une pensée ou d’une phrase.
- Entre crochets, signalent un passage « omis » dans une citation.
Notes
• Les points de suspension vont par trois, jamais plus.
• Ne jamais utiliser les points de suspension après l’abréviation « etc. ».
• Les points de suspension sont collés au mot qui les précède. Ils sont toujours suivis d’une espace.

Ponctuation et espaces

- Pas d’espace entre les mots et : points, points de suspension, virgules ;
- espace insécable entre les mots et : deux-points, point virgule, point d'interrogation et d’exclamation.

Références bibliographiques

Les références ne doivent pas être signalées dans le texte. Elles doivent être développées en fin d’article, sous le titre « Notes » ; l'ordre des éléments à mentionner obligatoirement, séparés par une virgule, est le suivant :

Ouvrage
BENVENISTE, Émile, Problèmes de linguistique générale, Paris : Gallimard, 1996, pp. 28-29.

Plusieurs auteurs
Si l’ouvrage cité a été écrit par plusieurs auteurs, deux cas se présentent :
Jusqu’à trois auteurs, citez leurs trois noms :
BEARD, Mary, NORTH, John, PRICE, Simon, Religions de Rome, Paris : Picard, 2006, p. 414.
Au-delà de trois auteurs, citez le premier nom, suivi éventuellement du deuxième, voire du troisième, puis ajoutez : « et al. » (> et alii = et les autres) : BEARD, Mary et al., Religions de Rome, Paris : Picard, 2006, p. 414. BEARD, Mary, NORTH, John et al., Religions de Rome, Paris : Picard, 2006, p. 414.
Avec un directeur de publication, son nom sera suivi de (dir.) :
COURADE, Georges, dir., L’Afrique des idées reçues, Paris : Belin, 2006, p. 399
Avec un traducteur, citez son nom après le titre :
RITCHIE, David, Le Cerveau binaire, trad. de l’américain par Jacques Polanis, Paris : Laffont, 1985, p. 253.

Article revue
CAROFIGLIO, Vincent, « Pour une sémantique de père et de patrie chez Rousseau et Marat », Mots. Les langages du politique, n° 5, 1982, pp. 51-68.
Note : ne pas indiquer de nom de lieu ni d’éditeur

Article ouvrage collectif
CRUSE Abel, « La signification des noms propres de pays en anglais », Rémi-Giraud, Sylvianne et Rétat, Pierre, éd., Les Mots de la nation, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 1996, pp. 93-102.
Note : ouvrages étrangers : noms de villes en français (Londres et non London).

Soulignment: Ne pas utiliser

Références bibliographiques

Si vous souhaitez inclure des tableaux, figures ou autres graphiques (non recommandé) dans votre article, ils doivent être soit vos propres créations originales ou reproduites à partir de sources non protégés contre la copie. Si vous souhaitez utiliser des tableaux ou des illustrations à droits d’auteur, vous devez veiller à ce que cette utilisation est permise en vertu de la doctrine de l’utilisation équitable. Sinon, vous devez obtenir une libération formelle (écrite) du propriétaire du droit d’auteur et de nous fournir une copie du communiqué. Les articles publiés dans ASPJ-A&F font partie du domaine public. Les maquettes devraient être fournies sur fichier séparé annexé à cet article. Elles doivent être numérotées et mentionnées dans le texte, et leur position dans le texte doivent être clairement identifiées. Elles doivent être compréhensibles sans lire le texte et doivent être de qualité suffisante pour être reproduit sans modification.

Site Web

La revue ASPJ–A&F, outre son format papier de revue trimestrielle, est également publiée en ligne. Nous avons fait le choix des archives libres pour la recherche, en proposant en libre accès l’intégralité des articles de tous nos numéros depuis 2005. Chaque auteur verra donc son, ou ses, articles disponible(s) en Accueil (première page) de notre site Internet après parution de la revue papier. Ensuite, lors de la parution du numéro suivant de la revue, les articles en une passeront dans les archives de la revue.