Resources


Air University Press Logo
600 Chennault Circle, Bldg 1405, Rm. 171D
Maxwell AFB, AL 36112

Air & Space Power Journal

Volume 04, Numéro 1, Printemps 2013

View in English

Éditorial

Huit années de ASPJ-A&F

Rémy M. Mauduit
 
Air and Space Power Journal, Afrique et Francophonie (ASPJ–A&F) a franchi une nouvelle étape importante. Dans sa huitième année d’existence, votre revue est lu dans 185 pays et territoires ; 1.015 établissements universitaires ; 292 think tanks dans 42 pays ; 667 instituts (études africaine et francophone), agences gouvernementales, forces armées et de sécurité, etc.


Articles

Contrôler les rivalités liées aux groupes dans les communautés profondément divisées

Johan D. van der Vyver, PhD
 
En mai 2011, je fus l’une des onze personnes qualifiées d’« experts internationaux » invitées à Katmandou pour aider à régler les problèmes rencontrés par l’assemblée constituante du Népal lors de la rédaction d’une nouvelle constitution pour ce pays. Depuis sa création en 1768 comme État unifié et jusqu’à il n’y a pas si longtemps, le Népal fut proclamé État hindou à constitution monarchique. Cet état de choses fut officiellement approuvé par la toute première constitution sérieuse de l’État, qui fut adoptée en 1990. Une insurrection maoïste se servit du mécontentement auquel se heurtait la constitution pour plonger le pays dans une guerre civile de dix ans qui fit environ 17.500 victimes.


Affiner nos instruments de paix
Appliquer les enseignements de la contre-insurrection au développement et à l’aide humanitaire

Solomon Major, PhD
 
L’encouragement du développement social, politique et économique, ainsi que l’assistance humanitaire, sont devenus depuis les années 1980 des missions hautement prioritaires pour les responsables politiques nationaux comme pour les organisations internationales et non gouvernementales (OING). Pendant la Guerre Froide, les pays donateurs se faisaient souvent concurrence pour accroître leur influence et leur réputation ou simplement pour satisfaire leur désir de faire le bien dans le monde en voie de développement et cette focalisation sur l’aide au développement et l’aide humanitaire n’a fait que s’intensifier depuis la chute du mur de Berlin.


La sécurité humaine en tant que contextes analytiques de l’intervention humanitaire dans l’application et la pratique : 
guerre pour la justice, guerre pour l’état ou guerre pour le peuple ?

Yu-tai Ts'ai, PhD
Szu-Hsien Lee

 
Considérées dans leur ensemble, les guerres civiles et internationales du 20e siècle entraînèrent la mort de 35 millions de personnes ; dans le même temps, 150 millions périrent des mains de leur propre gouvernement. Après 1945, inspirée par la tragédie de l’Holocauste, la société internationale a grandement élargi ses règles en matière de droits de l’homme et l’ONU a codifié un nombre croissant de normes applicables à la société internationale. Des millions continuèrent toutefois de périr des mains de leur propre état et les mesures prises pour mettre fin aux atrocités manquèrent de cohérence. En fait, à la fin du 20e siècle, l’émergence de l’intervention humanitaire internationale refléta une nouvelle valeur dans la société internationale. Les critères essentiels traditionnels, y compris la juste cause, l’autorité appropriée, le dernier ressort et la proportionnalité des moyens, ont été remis en question aussi bien par les partisans que par les adversaires de l’intervention.


La révolte des Touaregs et le coup d’état au Mali

LTC Rudolph Atallah (ER), PDG
 
Le soulèvement des Touaregs en 2012 n’a rien de nouveau. Il convient de considérer cette conflagration comme une continuation d’un demi-siècle d’une dynamique encourageant les conflits, qui a historiquement empoisonné les relations entre les Touaregs et les divers états qui ont essayé de mettre fin à leurs pratiques sociales, politiques et économiques ou de les limiter. Pour comprendre la rébellion actuelle, il est nécessaire de connaitre le contexte historique, qui commença à se former bien avant l’indépendance du Mali en 1960.


Établir un marché pour le personnel féminin de maintien de la paix
une analyse de l’intégration d’une démarche antisexiste et de sa viabilité dans les opérations de maintien de la paix des Nations Unies

Kerry Crawford
Julia Macdonald

 
La résolution 1325 du Conseil de sécurité de l’organisation des Nations Unies était sans précédent : elle reconnut le profond impact de la guerre sur les femmes et appela à leur participation accrue à la prévention et à la résolution des conflits. Cette résolution lança l’initiative d’intégration d’une démarche antisexiste et s’accompagna dans le monde entier d’un appel à l’incorporation de femmes aux Casques bleus. Pourtant, à la lumière de l’observation selon laquelle les principaux fournisseurs de personnel de maintien de la paix à l’ONU sont des pays caractérisés par des niveaux élevés d’inégalité entre les sexes, la faisabilité de l’intégration d’une démarche antisexiste au maintien de la paix apparaît douteuse.


Télécharger la revue
 PDF IBook  Nook  Kindle