HomeASPJ_FArticle Display_F
Air & Space Power Journal

Volume 05, Numéro 3, Automne 2014

View in English

Articles

Diamants, pétrole et médias américains
Filtrer la logique du pillage dans la guerre civile en Angola

Christopher R. Cook, PhD
 
La guerre civile angolaise a duré de 1975, l'année de l'indépendance de l'Angola, à 2002, avec quelques brèves pauses. La guerre, qui a détruit l'économie et l'infrastructure du pays, a tué jusqu'à un demi-million de civils. À un moment donné, le conflit a attiré des troupes et de mercenaires du Zaïre, de Cuba, de l'Afrique du Sud ainsi que des milliards de dollars d'aide et de matériel des États-Unis et de l'Union soviétique. Les États-Unis se sont trouvés coincés dans une impasse unique de la Guerre froide. Du point de vue du vingt-et-unième siècle, il serait facile de dire que l'Angola était le stéréotype de la guerre froide d'un conflit tiers-mondiste. Toutefois, cette dichotomie du bien et du mal serait une excessive simplification. L'Angola représente une étude fascinante de cas de la couverture médiatique d'un conflit. Le pouvoir des médias d'influencer la politique étrangère a fait l'objet d'un débat continu. La couverture de l'Angola dans les deux journaux d'élite, le New York Times et le Washington Post, était très importante dans les années 1980.


Les opérations clandestines et ouvertes des États-Unis au Libéria de 1970 à 2003 

Niels Hahn, PhD
 
Les opérations secrètes et manifestes du gouvernement des États-Unis (USG) au Libéria à partir de la fin des années 1970 à 2003. Le gouvernement américain a joué un rôle dans l'élimination de trois gouvernements libériens, par le biais de différentes méthodes qui ont changé progressivement d'opérations secrètes aux interventions manifestes. Le rôle de l'USG en supprimant l'administration du président Tolbert en 1980 était discret, laissant seulement une légère empreinte américaine. Cependant, dix ans plus tard, après l'administration du président Doe, l'USG était plus ouvertement impliqué, financièrement et en conseillant les forces d'intervention et les groupes rebelles en Afrique de l'Ouest. Lorsque l'administration du président Taylor est tombé en 2003, le gouvernement américain s'est directement impliqué par des interventions politiques et militaires, conduisant à la mise en place d'une importante force militaire de l'ONU sous commandement américain.


Science folle ? 
Possibilités et exemples de pratiques (néo-)traditionnelles synthétiques de justice et de confession

Joanna R. Quinn, PhD
 
L'impact de la transmission de l'information a été énorme dans la mondialisation des normes et des principes, et en apportant de nouveaux participants dans les processus politiques et sociaux, en particulier dans les secteurs émergents de la justice transitionnelle. La promotion et l'utilisation de mécanismes de justice transitionnelle est due en grande partie à l'accroissement des échanges d'informations et les participants, et à l'installation de cet échange. Cet article examine l'impact de cette communication sur l'utilisation et le développement des pratiques traditionnelles de justice et de reconnaissance. Le document explore les néo-traditionnelles pratiques qui ont été créés ; celles qui pourraient être créés; comment elles fonctionnent; et les implications de cette synthèse.


Vers une solution régionale à la piraterie somalienne :
Défis et opportunités

Jens Vestergaard Madsen
Liza Kane-Hartnett

 
Le piratage était au sommet de l'ordre du jour international depuis 2008, quand la piraterie somalienne a refait surface comme une menace majeure à la navigation globale, à la livraison de l'aide humanitaire, et le bien-être des marins. La communauté internationale a réagi à cette menace avec des opérations de réponse aux crises sous la forme de patrouilles et convois navals, de personnel de sécurité armés recruté par le secteur privé, et des pratiques de l'industrie de gestion optimales. En plus des opérations de réponse aux crises, la communauté internationale a mis l'accent sur le renforcement des capacités dans la région occidentale de l'océan Indien dans le but de développer une solution viable à long terme à la piraterie. Le présent document examine les efforts internationaux en cours pour lutter contre le piratage, et proposera une voie à suivre qui met l'accent sur le leadership des autorités somaliennes locales.


Le Printemps arabe
La responsabilité de protéger et la réaction internationale sélective

Cansu Atilgan
 
Tout au long de l’histoire, la communauté internationale a été le témoin de nombreux massacres, en se contentant, dans la plupart des cas, d’un rôle de spectateur. Au regard du droit international, les décisions prises en réponse à un grand nombre d’atrocités commises jusqu’à présent sont controversées. L’intervention elle-même a prêté à controverse, les concepts d’intervention humanitaire, d’intervention militaire et d’intervention militaire humanitaire ne peuvent être laissés à l’écart de ces discussions. Cet article explore l’intervention humanitaire qui constitue la base du concept principal discuté tout le long du présent document. Ainsi, la discussion porte sur le processus conduisant à l’intervention humanitaire de protéger (R2P). La R2P comprend trois étapes de responsabilité : la responsabilité de prévenir, la responsabilité de réagir et la responsabilité de reconstruire.


 Download in PDF Format Download in IBook Format   Download in Nook Format Download in Kindle Format 

Ressources

Air University Press Logo
600 Chennault Circle, Bldg 1405, Rm. 171D
Maxwell AFB, AL 36112